Accueil / Actualité / Réduire la fracture numérique : le Congo compte sur des partenariats gagnant-gagnant inspirée de la Chine

Réduire la fracture numérique : le Congo compte sur des partenariats gagnant-gagnant inspirée de la Chine

Le ministre Léon Juste Ibombo, des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, en sa qualité de président de l’Alliance Smart Africa et au nom de gouvernement congolais a pris part, ce vendredi 5 novembre 2021, par visioconférence, au 1er forum de coopération Chine-Afrique sur le système de navigation par satellite BEIDOU (BDS).

A l’occasion du Forum de coopération Chine-Afrique sur le système de navigation par satellite Beidou (BDS), les deux parties ont annoncé un renforcement de la coopération dans ce secteur.

En ouvrant les portes du système de navigation par satellite, la Chine accepte d’offrir à l’Afrique et au Monde ses opportunités de transformation numérique via satellite, compatibles avec d’autres systèmes mondiaux existants et les standards internationaux de l’organisation internationale des télécommunications (OIT).

En participant à cette rencontre au nom du gouvernement congolais, le ministre Léon Juste Ibombo s’est réjoui de ce que les solutions qui ont été proposées au cours de ces assises reposent sur les  tendances futures à promouvoir la durabilité sur les plans environnemental, économique et social, mais aussi à contribuer à la réalisation de cinq buts stratégiques du programme Connect 2030 à savoir : la croissance, l’inclusion, la durabilité, l’innovation et le partenariat.

Le gouvernement congolais admet que le développement de l’économie numérique se présente actuellement comme le catalyseur du développement durable. « Il est donc impératif d’en encourager le déploiement à travers les réseaux large bande haut débit accessibles à tous sur le plan transactionnel et financier », a fait savoir Léon Juste Ibombo qui n’a pas manqué de souligner  que le monde vit à l’ère où les frontières physiques se réduisent, voire disparaissent.

En effet, la connectivité large bande via les réseaux sociaux à fibre optique ou satellitaire présente des garanties indéniables pour atteindre les résultats escomptés.

Le Congo, qui dispose d’un important dispositif, présente des bonnes perspectives dans la réduction de la fracture numérique et dans l’inclusion financière. Il s’agit entre autres de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique, du cadre attractif aux investissements étrangers, la construction des infrastructures des télécommunications performantes et fiables, du déploiement cohérent et équilibré des contenus et réseaux via la vision Congo digital 2025, l’opérationnalisation du fonds d’accès pour le service universel des communications électroniques (FASUCE) et bien d’autres.

L’urgence actuelle pour le Congo serait, au demeurant, d’apporter la solution à la problématique de la réduction de la fracture numérique. Pour atteindre ce dessein, au-delà de tous ces efforts et la détaxation ainsi que a défiscalisation de tous les terminaux électroniques et Smartphones, il faut assurer l’accès à l’internet haut débit à tous, aux communications électroniques et à moindre coût.

Ce qui, à l’évidence,  pourrait accélérer la migration vers la transformation digitale de la République du Congo, pouvait déduire le ministre Léon Juste Ibombo.