Accueil / Actualité / Journée mondiale des télécommunications : le gouvernement invite les congolais à réfléchir sur le rôle des TIC dans le développement intelligent et durable

Journée mondiale des télécommunications : le gouvernement invite les congolais à réfléchir sur le rôle des TIC dans le développement intelligent et durable

Ce dimanche 17 mai 2020, le Monde a célébré la journée des télécommunications, sous le thème « Connect 2030 ; Les TIC au service des ODD ». Occasion pour le Gouvernement congolais, par la voix de Léon Juste IBOMBO, Ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, par une déclaration officielle, d’inviter la communauté nationale à réfléchir aux avancées par les TIC pour faciliter le passage à un développement intelligent et durable. (Intégralité de la déclaration du gouvernement de la République du Congo.)

Déclaration du Gouvernement à l’occasion de la journée mondiale des
télécommunications célébrée sous le thème : Connect 2030: Les TIC au
service des ODD.

17 mai 2020

Mes chers compatriotes,
Cest dans un contexte de crise sanitaire mondiale CoVID19 à forts risques que
notre pays, à l’instar de la Communauté inter nationale, célèbre ce 17 Mai 2020, la
journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information.
Ce jour marque, la création de l’Union Internationale des Télécommunications
UIT en sigle. Ceci se passait le, 17 mai 1865, avec la signature à Paris de la
première Convention télégraphique internationale. Notons que L’UIT est une
institution spécialisée des Nations Unies pour le développement des technologies
de linformation et de la communication.
L’année 2020 représente une occasion unique pour les membres de l’Union de célébrer la contribution des Technologies de I’Informations et de la
Communication au progrès de la société de l’information et du savoir, et de présenter le “Programme Connect 2030 pour le développement des
télécommunications/TIC dans le monde “. Le Secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Atonio GUTERRES déclare à cet effet que, je cite: « les technologies de l’information peuvent être porteuses despoir, car elles permettent à des milliards de personnes dans le monde entier de créer et d’entretenir des liens» fin de citation.

Dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030, (ODD), adopté en
vertu de la Résolution A/70/1 de l’Assemblée Générale des Nations Unies et qui compte 17 objectifs de développement durables, il est reconnu que “l’expansion de l’informatique et des communications ainsi que l’interdépendance mondiale des activités ont le potentiel d’accélérer les progrès de l’humanité et de
réduire la fracture numérique”. Aussi, la Résolution 200 adoptée à la Conférence des plénipotentiaires de Dubaí en 2018, recommande-t-elle, désormais, une coordination avec le plan stratégique
de l’Union pour la période 2020-2023, et en particulier de mettre l’accent sur la manière dont les avancées techniques des dix prochaines années contribueront à atteindre plus rapidement les Objectifs de développement durable (ODD) adoptés
par les Nations Unies.

Mes chers compatriotes,
Le thème “Connect 2030: les TIC au service des Objectifs de développement
durable (ODD)” célébrée cette année, permettra aux membres de l’UIT de
réfléchir aux avancées dans le secteur des TIC propres à faciliter le passageà un développement intelligent et durable. Il mettra en avant les solutions concrètes
reposant sur les TICet les tendances qui se font jour pour promouvoir la durabilité sur les plans environnemental, économique et social, afin de contribuer à la realisation des cinq buts strategiques du Programme Connect 2030: à savoir
croissance l’inclusion: la durabilité : l’innovation et le partenariat.

Mesdames et messieurs,
Chers compatriotes,
Nous vivons à l’ère du numérique où les frontières traditionnelles entre les mondes physique et virtuel se réduisent. La connectivité large bande est aujourd’hui indispensable pour garantir les résultats attendus du plan stratégique du Programme Connect 2030.
Il est aujourd’hui admis de tous, que le développement numérique est un catalyseur du développement durable. Afin d’en concrétiser pleinement les avantages, il est impératif d’encourager le déploiement de réseaux large bande
haut débit, en les rendant accessibles à tous, y compris sur le plan financier.
En ce qui concerne notre pays, les efforts du président de la République, Chef de
L’Etat, Son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGUESSO, méritent d’avantage
l’accompagnement de la communauté internationale des TIC.
Il a d’ailleurs, inscrit, l’arrimage du Congo au développement de l’économie numérique comme axe majeur de son contrat social, décliné dans la Marche vers le développement, Allons plus loin ensemble, et la stratégie Congo vision digital 2025 a été approuvée à cet effet.
Cette stratégie prescrit, entre autres, au Gouvernement d’opérationnaliser le
fonds d’accès pour le service universel des communications électroniques, pour
permettre que les réseaux de télécommunications soient accessibles sur l’ensemble du territoire national et ce, à des coûts abordables pour tous.
Cest pourquoi, au cours de cette année 2020, quelques localités des Départements, jusque-là non desservies, comme BOUANIELA, BOYELLE,
IKPEMBELE, MBOUMBEE, ANGOUANI, OKASSA, LES-SARAS, BOKOMA,
NGOKO, LOULOMBO, pour ne citer que celles-là, seront connectées en réseaux
de télécommunications.
De même, en harmonie avec les chefs d’Etat de la sous-région, le président de la
République, a aussi prescrit l’interconnexion en fibre optique de notre pays les Etats frontaliers, ceci dans le cadre du projet Central African Backbone.
Par ailleurs, en soutien à la lutte contre le Covid 19, le Gouvernement a obtenu, des sociétés de télécommunications certaines mesures pour lui faciliter l’accès à leurs services pour le bien-ëtre des populations.
En offrant par exemple, la gratuité de certains services et en favorisant le
télétravail, la télé éducation, les vidéoconférences, en donnant à leurs clients la possibilité de différer leurs paiements, en annulant les frais sur les transferts monétaires mobiles, en augmentant ou en suspendant les plafonds de données.
Dans cette même perspective, le gouvernement de la République du Congo, à travers le ministère en charge des télécommunications et celui en charge de la santé, travaille déjà en étroite collaboration avec le Système des Nations Unies au Congo, afin de mettre en place des plateformes digitales de lutte contre le
COVID-19.

Mes chers compatriotes,
L’édition de 2020 de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information, qui se déroule en pleine crise sanitaire mondiale due au coronavirus Covid-19, permettra aux membres de l’Union et aux autres parties prenantes de premier plan:
de réaffirmer une vision mondiale commune d’une société de l’information
s’appuyant sur un monde interconnecté;
d’adopter et de promouvoir le Programme Connect 2030 en tant que contribution des TIC pour atteindre plus rapidement les ODD, et de sensibiliser l’opinion aux perspectives qu’ouvre l’utilisation de l’internet et des autres TIC dans les domaines économique et social, ainsi qu’aux moyens permettant de réduire la fracture numérique.
Pour terminer mon propos, je voudrais saisir l’opportunité que m’offre la célébration de cette journée, pour exprimer toute la gratitude de l’Etat congolais et de son Gouvernement à ‘Union Internationale des Télécommunications, dont le soutien et les différents appuis à notre pays sont très appréciables.
Les remerciements de l’Etat Congolais et du Gouvernement vont également à l’endroit des acteurs et partenaires du secteur des TIC au Congo, tout en les encourageant à redoubler defforts, à tirer toujours d’avantage profit du rõle catalyseur que doivent jouer les TIC, dans leur ceuvre de promotion des
Technologies de I’Information et de la Communication, afin de contribuer à
fatteinte des Objectifs de développement durable (ODD)
Vive la journée mondiale des télécommunications.
Vive la coopération internationale dans le domaine des TIC.
Je vous remercie.

Léon Juste IBOMBO
Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique