Accueil / Non classé / ECONOMIE NUMERIQUE LE CONGO A L’ERE DES MOYENS DE PAIEMENTS DIGITAUX

ECONOMIE NUMERIQUE LE CONGO A L’ERE DES MOYENS DE PAIEMENTS DIGITAUX

  1. Les enjeux et perspectives des moyens de paiements légaux ont été au centre d’une conférence-débat ce 4 novembre à Brazzaville, sur initiative du cabinet Deloitte. Les acteurs de l’écosystème numérique ont échangé sur la problématique, les orientations envisageables pour une meilleure appropriation et pratique sécurisée de cet autre aspect de la révolution digitale.

Il s’est agi de diagnostiquer les stéréotypes, rappeler les lignes directrices et les nombreux et multisectoriels avantages de cette irréversible évolution. « Réduire un certain nombre de risques liés à l’utilisation du cash, comme le vol ou la perte d’argent ; ouvrir à la population l’éventail des services dédiés comme le transfert d’argent, le e-commerce, l’accès aux crédits et à l’épargne, voilà les défis à relever pour assurer une transformation entièrement digitale dans notre pays ».

Au nombre des défis à relever, Léon Juste Ibombo ministre des postes, télécommunications et de l’économie numérique qui a ouvert les travaux à cité la levée des obstacles qui peuvent influencer l’inclusion numérique : « le faible taux de bancarisation, la dominance des espèces, les coûts élevés de transactions, la faible connectivité, le temps de traitement des transactions ». A cet effet dit-il, le gouvernement a défiscalisé tous les terminaux électroniques, smartphones et autres ordinateurs dans la loi de finances 2021.

Les paiements digitaux connaissent certes un franc succès en République du Congo, en témoigne « l’accélération de la transformation digitale, le nombre des comptes de paiement de monnaie électronique qui a atteint 7,1 millions en 2020, contre 4,3 millions en 2019 soit une hausse de 65% ». Cependant, le dispositif sera plus inclusif et résilient, mais surtout bénéfique grâce au « développement des transferts inter-opérateurs mais aussi, l’interopérabilité des moyens de paiement digitaux ».

Cette conférence aura eu le mérite d’enrichir l’arsenal pour accélérer davantage la transformation digitale au Congo. Puisqu’elle s’est soldée par des recommandations pertinentes en vue d’assurer les meilleurs moyens de paiement digitaux.