Accueil / Actualité / Discours du Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique à L’Occasion de la Journée Mondiale de La Poste le 9 Octobre 2020

Discours du Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique à L’Occasion de la Journée Mondiale de La Poste le 9 Octobre 2020

DISCOURS DU MINISTRE DES POSTES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS ET DE.      L’ECONOMIE NUMERIQUE

A L’OCCASION DE LA JOURNÉE                        MONDIALE DE LA POSTE

9 OCTOBRE 2020

Chers Compatriotes,
Mesdames et Messieurs, 9 octobre 1874 – 9 octobre 2020, voici 146 ans que l’humanité célèbre la journée mondiale de la poste.
Je saisis cette occasion pour rendre un vibrant hommage aux illustres initiateurs de cette journée.
Je voudrais ici tout particulièrement saluer l’Union Postale Universelle (UPU) qui, est-il encore vraiment besoin de le souligner, œuvre au développement
du secteur postal international et à la promotion du développement socio- économique des pays membres.
Avec un vaste territoire postal unique, l’Union Postale Universelle compte 192 pays membres dont la République du Congo qui, au lendemain de son accession à l’indépendance, a adhéré en 1961 à cet organe intergouvernemental qui est engagé dans le développement du territoire postal unique.
Reconnaissant le rôle important de cet organisme ainsi que ses objectifs prioritaires fixés pour assurer un développement durable à l’horizon 2030, le Gouvernement réaffirme avec force son attachement aux principes fondamentaux de Berne en 1874, ainsi qu’aux résolutions des congrès de Tokyo en 1969, et d’Istanbul en 2016, et s’engage à leur pleine mise en œuvre.
En encourageant, à l’ère de la dynamique du Numérique, les postes à donner
la priorité à la transformation digitale, l’UPU qui est à l’écoute systémique a
mis en lumière sa vision postale pour l’avenir de la poste.
La digitalisation de la poste, comme on peut le noter, est un impératif des temps modernes qui appelle à l’innovation- l’intégration et l’inclusion, sans
lesquelles grand serait le risque d’éliminer la fracture numérique.
Chers compatriotes,2
Mesdames et Messieurs,
L’apparition de la pandémie de la Covid-19 a bousculé le secteur mondial
postal qui emploie plus de 5 millions de personnes, son agenda 2020 a connu
le report de tous les événements importants, au nombre desquels, figure le
27ème congrès de l’UPU initialement prévu du 10 au 20 août 2020 à Abidjan
en Côte d’Ivoire, qui devrait aboutir à l’adoption de la stratégie postale
internationale pour le prochain cycle quadriennal.

Les effets induits de la covid-19 ont fortement affecté le secteur postal par :
• la réduction drastique du trafic entrant et sortant ;
• la mise en berne des activités génératrices de volumes et de
recettes domestiques ;
• les coûts supplémentaires liés aux contraintes de protection
covid-19 et de transport du personnel réquisitionné.
Chers compatriotes,
Mesdames et Messieurs,
Le gouvernement interpelle la population, dans ce contexte à l’observation du
triptyque : solidarité – responsabilité – république, afin de poursuivre, en
dépit de la pandémie, le relèvement des défis de développement durable.
Le plan de mesures du Gouvernement contre la Covid-19 a réquisitionné la
poste parmi les services publics indispensables à la normalisation de la vie des populations.
Le nouveau service de la poste congolaise issu du Partenariat Public Privé (PPP) a pesé dans le choix du Gouvernement à concéder à la Société des Postes et de l’Epargne du Congo le paiement à plus de 10 000 ménages, au
titre des allocations d’urgence, octroyées par le Président de la République
pour soulager les souffrances de 200000 familles vulnérables.
Cette approche qui induit les actions d’innovation – d’intégration – d’inclusion, traduit l’interface entre la poste, les pouvoirs publics, les clients,
les Technologies de l’Information et de la Communication, et donne le sens du thème de la 146ème journée mondiale.
Face aux écueils de terrain du secteur, où le E-commerce et l’express constituent le présent et l’avenir de l’activité du courrier de la poste, le ministère dont j’ai la charge a dans une approche participative, associé à cette journée les principaux acteurs étatiques et privés du secteur postal pour
débattre de la problématique de l’impact de la douane sur l’activité postale.
Leur identité de vues et leurs engagements pris ouvrent les perspectives d’une
amélioration de relations de travail dans l’intérêt de notre pays.
La crise sanitaire et économique sans précédent que nous traversons, n’obère
nullement l’ambition et la détermination du Président de la République Son
Excellence Monsieur Denis SASSOU NGUESSO d’arrimer le Congo au
développement de l’économie numérique. Cette ambition vise à faire du réseau postal national un véritable pôle d’attractivité médiathèque et socio-
économique grâce aux réseaux informatiques à fibre optique haut débit.
A cet effet, au titre de l’opérationnalisation du timbre électronique, une quote- part a été concédée à la SOPECO pour assurer ses obligations réglementaires
et statutaires. En outre, les décrets d’application de la loi n°10-2009 du
25 novembre 2009 portant réglementation du secteur des postes ont été transmis au Secrétariat Général du Gouvernement pour leur adoption.
En ce qui concerne l’année 2021, nous poursuivrons le redéploiement du
réseau postal national et la mise en place d’un système d’information intégré
de management Postal-Simpost.
Puisse l’UPU favoriser l’avènement d’un secteur postal international adapté
aux exigences de la transformation numérique dans un territoire postal
unique : un monde, un réseau.
Puisse la poste elle-même se rapprocher davantage de ses principes
fondateurs d’acteur clé de développement socio-économique de nos pays respectifs.
Vive la journée mondiale de la poste !
Vive la coopération postale internationale !
Je vous remercie.