Accueil / Actualité / Congo/Télécommunications : Le personnel du secteur du numérique vacciné contre la Covid-19

Congo/Télécommunications : Le personnel du secteur du numérique vacciné contre la Covid-19

Les agents du ministère des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique ont été vaccinés le 24 septembre à Brazzaville, en vue de se conformer à l’appel du gouvernement, dont l’objectif est l’atteinte de l’immunité collective efficiente.
Au cours de cette campagne de vaccination, trois vaccins ont été mis à la disposition du personnel. Il s’agit des vaccins Sinopharm (chinois), du Spoutnik V (russe) et du Johnson&johnson (américain). Pour montrer l’exemple à ses collaborateurs, le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, M. Léon Juste Ibombo, s’est fait vacciner en recevant la dose du vaccin Johnson&Johnson.
A cette occasion, il a confié à la presse que ce vaccin va lui permettre de renforcer son immunité et l’aider à protéger sa famille, ses proches et ses collaborateurs, étant donné qu’il est en contact avec eux.

Poursuivant son propos, il a précisé que la meilleure protection pour lutter contre la Covid-19 est d’avoir l’immunité collective efficiente grâce à la vaccination. Il a souligné que cette immunité va permettre au gouvernement de lever les mesures barrières, le couvre-feu et les autres dispositions prises dans le pays, car le rôle de l’Exécutif est de protéger la population. Par ailleurs, il a rappelé que la Covid-19 existe bel et bien.
Pour sa part, le directeur de la coopération et de la formation, M. Rock Popossi, a dit qu’au début, les gens étaient dubitatifs au regard de tout ce qui se racontait. Aujourd’hui, a-t-il poursuivi, les institutions politiques ont décidé que dorénavant, pour avoir accès à toutes les administrations, il faut présenter le certificat de vaccination. «Je viens de remplir mon devoir avec plaisir», a-t-il ajouté.
Intervenant à cette occasion, M. Jean Oriel Ondongo, agent des télécommunications, a dit qu’il faisait partie des gens récalcitrants. «Aujourd’hui, je me suis fait vacciner puisque la maladie est là. Je demande à tous ceux qui hésitent de faire autant avec le vaccin de leur choix. La perte des personnes proches nous pousse à nous faire vacciner pour nous protéger», a-t-il conclu.