Accueil / Actualité / Congo/Postes : Nécessité de poursuivre la transformation digitale pour s’adapter aux nouvelles réalités

Congo/Postes : Nécessité de poursuivre la transformation digitale pour s’adapter aux nouvelles réalités

Le secteur de la poste s’engage à poursuivre la transformation digitale pour s’adapter aux nouvelles réalités et contraintes des évolutions technologiques, a déclaré, le 8 octobre à Brazzaville, le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, M. Léon Juste Ibombo.

 

Il a fait cette déclaration à l’occasion de la 147ème Journée mondiale de la poste, célébrée chaque 9 octobre. Placée cette année sous le thème «Innover pour repartir», cette édition a pour but de sortir les postes du monde du «pessimisme assombrissant souvent l’avenir du secteur».

Justifiant ce thème, M. Ibombo a dit que s’inscrit dans le cadre de la ligne droite des objectifs postaux prioritaires mis en exergue par l’ensemble des régions postales du monde.

Au nombre de ces priorités, a-t-il indiqué, le e-commerce. Ainsi, il a souligné que le e-commerce, troisième pilier de la stratégie ‘’Congo vision digitale 2025’’, constitue indéniablement un levier de croissance économique et d’inclusion socio-économique.

A son avis, celui-ci s’invite au secteur postal comme une réponse à son essor dans un marché électronique accéléré par le Covid-19, surtout avec la Zone de libre-échange africaine.

Poursuivant son propos, le ministre en charge des postes a fait savoir que le e-commerce, en dehors d’être un facilitateur dans les échanges commerciaux, est un levier qui aide à l’inclusion et à la création des start-ups innovantes ainsi que d’emplois.

En outre, il a indiqué que le secteur de la poste a subi des impacts négatifs, au regard de son indissoluble lien avec la société, le service universel et les clients.

Parlant du rôle social de la Société des postes du Congo (Sopeco), il a rappelé que pour relever le secteur postal au Congo, le gouvernement fait participer cette entreprise au processus de paiement ‘’Lisungi’’ en faveur des populations vulnérables et à l’opération des transferts monétaires conditionnels pour les réfugiés et les populations hôtes du département de la Likouala, à l’extrême nord du pays.

Aussi, M. Ibombo a fait savoir que, soucieux du devenir du secteur postal digitalisé au Congo, le gouvernement continue d’accompagner la Sopeco dans l’élaboration de sa stratégie digitale et de son plan de formation aux nouveaux métiers postaux, en vue de lui donner les outils et moyens nécessaires à son développement.

Cet accompagnement, a-t-il ajouté, concerne aussi les textes d’application de la loi portant réglementation postale de 2009 en république du Congo, précisant que ces textes ont d’ores et déjà été traités en conseil de cabinet.

A propos de cet accompagnement, le ministre en charge des postes a réaffirmé le soutien du gouvernement à la nouvelle stratégie du secteur postal pour le cycle 2022-2025, dite ‘’Stratégie d’Abidjan’’, qui a pour but de définir les stratégies pour que la poste ne soit pas en faillite. Aussi, il a fait savoir que le gouvernement apporte également son soutien aux efforts déployés par l’Union postale universelle (Upu) pour la redynamisation du secteur postal et la lutte contre la pandémie.

La poste est la plus ancienne et première institution spécialisée des Nations Unies, a-t-on appris.