Accueil / Actualité / Congo-Infrastructure numérique : vers la modernisation de l’université Marien-Ngouabi

Congo-Infrastructure numérique : vers la modernisation de l’université Marien-Ngouabi

Trois établissements de l’Université Marien NGouabi, à savoir la Faculté des Sciences et Techniques, l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique, l’Institut Supérieur de Gestion et la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines disposent ; ont été pourvus en salles multimédia connectées à internet haut débit. L’acte de leur mise en service a été posé, ce 1er avril 2021, par les ministres Jean Richard Bruno Itoua, en charge de l’enseignement supérieur et Léon Juste Ibombo, des postes, télécommunications et de l’économie numérique.
Ces salles, qui participent du processus de modernisation de l’université Marien Ngouabi sont dédiées aux étudiants et enseignants, grâce à un don du Fonds pour l’Accès et le Service Universels des Communications Électroniques (FASUCE) dont l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE) est en assure la gestion.
Patronnant la cérémonie de mise en service de ces salles multimédia, aux côtés de son collègue de l’enseignement supérieur, Léon Juste Ibombo, par ailleurs Président du Comité du Fonds, a inscrit l’acte du jour dans le cadre de la poursuite de la marche du pays vers son arrimage à la modernité. « La poursuite de cette marche vers le développement nous conduit ce jour à l’Université Marien Ngouabi, notre Alma mater, qui d’ailleurs, nous a aussi formé, où nous procéderons à la remise officielle des salles multimédias équipées des ordinateurs modernes et d’une connexion internet haut débit, avec un service garanti par numéro vert, dans certains établissements… », a précisé Léon Juste Ibombo, dans son mot de circonstance.
En mettant à la disposition du ministère de l’enseignement supérieur, l’administration placée sous la tutelle du ministre Léon Juste Ibombo vient de traduire en acte une orientation reçu du chef du gouvernement et un engagement contenu dans le programme de gouvernement du chef de l’Etat congolais. « C’est donc, pour nous un honneur et une fierté d’avoir accompli une mission confiée à notre département ministériel par le Chef du gouvernement, Monsieur Clément Mouamba, sous le leadership éclairé du Président de la République, SEM Denis Sassou-N’Guesso. »
Avant la rémise des clefs de ces salles qui doivent rendre efficace le travail et des enseignants et des étudiants ; qui en sont les principaux bénéficiaires, Léon Juste Ibombo a exhorté les utilisateurs de faire bon usage du matériel et outils de recherche mis à leur disposition par le gouvernement. « En pareille circonstance, il est d’usage protocolaire de prodiguer quelques conseils à l’endroit des heureux bénéficiaires d’en faire œuvre utile et d’en assurer une meilleure protection. » A soutenu le ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, tout en invitant les uns et les autres à la responsabilité : « Aussi, nous comptons énormément sur votre sens de responsabilité vis à vis du bien commun, plus est, une donation du Chef de l’Etat à la jeunesse, décomplexée de notre pays. »
A travers ce geste, le Fonds d’Accès pour le Service Universel des Communications Électroniques (FESUCE), Entrée depuis mai 2020 dans sa phase opérationnelle, s’affirme comme un instrument d’une part de conquête des territoires numériques et d’autre part de soutien au développement durable. A ce titre, il a déjà rendu possible la mise en service des antennes de télécommunications dans certaines localités des départements jadis totalement non desservies en communications électroniques, dans les Plateaux, la Cuvette, le Pool, la Bouenza, le Niari et le Kouilou, pour ne citer que celles là, ainsi que remise officielle des salles multimédias dans certains établissements scolaires à Oyo, Dolisie et Pointe-Noire. Un travail d’arrimage du Congo au développement de l’économie numérique qui suivra son corps normal, dans le dessein de permettre au pays de prendre part active à la « Révolution du numérique » et se digitaliser au maximum.