FLASH INFOS
Accueil / Actualité / Télécommunications et économie numérique : Léon Juste Ibombo lance l’appel à candidature du prix de l’innovation numérique

Télécommunications et économie numérique : Léon Juste Ibombo lance l’appel à candidature du prix de l’innovation numérique

Léon Juste Ibombo, ministre des Postes, des Télécommunications et de l’économie numérique, au cours d’un point de presse, ce vendredi 6 septembre 2019, a, officiellement, donné l’annonce sur l’ouverture de l’appel à candidature pour l’attribution du prix sur l’innovation numérique.

Ce concours est destiné aux jeunes dont l’âge varie entre 18 et 29 ans. Le prix de l’innovation numérique, qui sera attribué au terme de cet appel à candidature, s’appuie sur les piliers de la vision Congo digital 2025, encore appelée cyberstratégie nationale de développement de l’économie numérique, à savoir l’e-gouvernement, l’e-citoyen et l’e-business.

Ce prix, lancé en partenariat avec le géant chinois des télécommunications et de la technologie, Huawei, est une opportunité pour les jeunes de développer leurs connaissances en technologie de l’information et de la communication (TIC), de promouvoir la culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat. Le ministre Léon Juste Ibombo a soutenu qu’« Un appel à candidature est lancé, dès ce jour 6 septembre 2019, pour permettre aux jeunes de concourir. Le dossier de candidature sera diffusé en ligne via le site du ministère des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, www.postetelecom.gouv.cg ».

Les postulants à ce prix ont, ainsi, la possibilité de s’inscrire soit en ligne, soit en déposant leur dossier au ministère. Les huit meilleurs projets innovants dans le domaine du numérique gagneront le prix « Seeds for the futur 2019 » de Huawei. Aussi pourront-ils bénéficier d’un renforcement de capacité en Chine, à Shendzen. Avant de se rendre en Chine, les récipiendaires seront présentés au cours de la multipartite, un atelier sur la réduction de la fracture numérique en matière d’innovation que le Congo organisera du 14 au 18 octobre, en partenariat avec l’Union internationale des télécommunications.

L’instant de cette annonce à la presse a servi de tribune au ministre des postes, des télécommunications et de l’économie de présenter l’ensemble des textes régissant le secteur de l’économie numérique, récemment adoptés par le parlement, en complément à l’arsenal juridique du pays dans ce secteur. « Le ministère dont nous avons la charge a entrepris la mise en place et le renforcement de l’arsenal législatif et juridique du secteur de l’économie numérique. C’est ainsi que cinq projets de lois ont été présentés », a fait savoir le ministre Ibombo.

De ce point l’orateur a cité la loi sur la protection des données à caractère personnel ou de la loi portant création de l’agence nationale de sécurité des systèmes d’information. Sur la première loi, Léon Juste Ibombo a souligné que tout citoyen congolais peut désormais porter plainte au cas où son nom, son prénom, sa photo, une vidéo, un extrait sonore ou un numéro social le concernant serait mis sur internet sans son consentement.

A l’évidence, si la transformation digitale actuelle influence structurellement tous les secteurs d’activités, le ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique pouvait déduire que tout se met en œuvre pour permettre au Congo de ne pas rater la révolution du 21ème siècle, qu’est celle de la révolution du numérique. Un atout majeur pour la diversification de son économie. Puisque le monde actuel est celui de la rapidité, de la globalité. Et la digitalisation est le pétrole de ce millénaire.