Accueil / Actualité / Le Ministre Léon Juste IBOMBO en visite surprise dans les administrations sous tutelle

Le Ministre Léon Juste IBOMBO en visite surprise dans les administrations sous tutelle

Lundi 5 février 2018, début de semaine de travail, l’instant a été mis à contribution par Léon Juste IBOMBO, ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, pour s’assurer de l’assiduité et de la ponctualité de ses administrés à leurs postes de travail.

De Congo Télécom, où la visite surprise a commencé, à l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE), en passant par la Société des Postes et de l’Epargne du Congo (SOPECO), la tâche du ministre de tutelle était la même. Il s’est agi de s’assurer que chaque agent est à son poste de travail, à l’heure indiquée et s’applique à sa tâche quotidienne. « Accomplir les missions administratives, tout en bannissant les causeries prolongées et inutiles, aux heures de service », est bien le message clé que Léon Juste IBOMBO a tenu à transmettre à chaque agent relevant de son autorité. Partout où il es passé, Léon Juste IBOMBO était en contact direct avec les agents à l’oeuvre et à organiser des séances de travail avec les responsables des administrations visitées.

L’année étant nouvelle, cette descente surprise dans les structures sous tutelle, était une opportunité pour le ministre de faire le relai des orientations reçues du Chef de l’Etat sur comportement que devrait avoir tout agent, sur l’assiduité et la rigueur dans le travail. Sur cette base Léon Juste IBOMBO a appelé l’ensemble des travailleurs des structures visitées et partant de toutes administrations sous tutelle à s’inscrire dans la dynamique de 2018, celle de la rupture, rupture avec le passé, rupture avec l’absentéisme, rupture avec les antivaleurs, en s’appliquant à la religion du travail, et celle du travail bien fait.

Pour le ministre Ibombo, trois valeurs devraient servir de boussole à tout agent du ministère des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, à savoir : « la vision du président de la République sur notre, le travail et l’éthique–l’intégrité. » A-t-il fait savoir à tous ses collaborateurs, avec une invite à responsabilité d’être chacun un moyen humain indispensable au développement du Congo. Il s’agit là d’un devoir civique, d’un engagement patriotique et d’une responsabilité historique.

Si Albert Einstein en son temps reconnaissait que « Chaque homme a le devoir de rendre à la société au moins autant qu’il en a reçu », dans cette perspective, Léon Juste IBOMBO, a précisé, par ailleurs, que chacun est sommé de travailler, afin de d’apporter sa pierre à la transformation structurelle et économique du Congo.

En somme, cette visite, en ce début d’année aura servi de mettre chaque acteur de ce secteur à la page des instructions du président de la République, Denis Sassou-N’Guesso. Une seule exigence, le travail, une seule mesure, la discipline et un seul guide l’assiduité et la rigueur, c’est cela qui servira de fer de lance à l’enregistrement des succès et des résultats maintenant et dans l’avenir, pouvait déduire le ministre, qui n’a pas manqué de faire mention sur le recours à la sanction, lorsque les circonstances l’exigeront.