Accueil / Photothèque / Le Ministre Léon Juste Ibombo déterminé à traduire en acte l’engagement N°5 du Programme de Gouvernement

Le Ministre Léon Juste Ibombo déterminé à traduire en acte l’engagement N°5 du Programme de Gouvernement

L’engagement  N°5  de la « Marche vers le Développement », Programme de Gouvernement, Initié par SEM le président Denis Sassou-N’Guesso fait obligation au ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, d’arrimer le Congo au développement de l’économie Numérique.

L’engagement n°5 du programme du gouvernement 《 La Marche vers le développement 》, qui stipule : «Aux XIXème et XXème siècles ainsi qu’en ce de’but du XXIème » siècle, l’initialisation a été et reste le marqueur qui distingue les pays développés et émergents des autres. Aujourd’hui Est en cours la révolution numérique. Elle succédera vraisemblablement à la révolution industrielle comme paradigme du système productif. Le numérique pourrait alors représenter la nouvelle frontière du développement il Appartient à la jeunesse de s’impliquer dans l’économie numérique promise a un bel avenir (…)» , son challenge. ”Le ministre Léon Juste Ibombo s’emploie, depuis son arrivé à la tête de ce ministère, le 30 Avril 2016, a concrétiser la feuille de route édictée par le président de la République qui se résume en l’arrimage du Congo au développement de l’économie numérique, par I’entremise du projet Central African Backbone (CAB), un organe technique du ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, dont les missions consistent à construire des réseaux d‘interconnexion en fibre optique des pays de l’Afrique Centrale.

Dans une dynamique de rupture et le besoin de rajeunissement de la classe politique congolaise exprimée par les Congolais lors de l’élection présidentielle du 20 mars
2016, Léon-Juste lbombo a bénéficié de la confiance du
Président de la République, Denis Sassou-N’Guesso, qui
l’a nommé a ce ministère, avec comme instruction, doter
le Congo des atouts de la Révolution numérique. Les
missions qu’il érige, chaque jour qui passe, en devoir face
aux exigences des temps modernes.
C’est dans cette perspective qu’il s’est engagé avec ses
collaborateurs et la coordination du projet CAB a finaliser la première phase du projet CAB, consistant a l’interconnexion en fibre optique entre le Congo et le Gabon.
Négociés par le Chef d’Etat, SEM Denis Sassou-N’Guesso
et Financés par la Banque mondiale, les travaux de cette
1ère phase ont débuté en 2011, pour les études de terrain
et 2014, pour le lancement desdits travaux par le Ministre
Thierry Moungalla, ministre des Postes et Télécommunications de l’époque.

Après 7 ans de travaux, le Congo
et le Gabon ont pu matérialiser le rêve des Chefs d’Etats
et de gouvernement de la Communauté Economique et
Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC).

《 La finalisation de ce projet me tenais à cœur… 》 S’exprimait Léon Juste lbombo, le 06 Avril 2018, à Bakoumba au
Gabon lors de la cérémonie d’inauguration de ce réseau
d’interconnexion.

Ce réseau d’interconnexion en fibre optique Congo Gabon
permettra à ces deux Etats de poser les jalons de l’intégration sous – régionale, mars surtout de réduire Ia fracture
numérique. 《A partir aujourd’hui, nous n’aurons plus
besoin d’emprunter des routes numériques internationales
pour collaborer entre les États frères. Les échanges digitaux
vont fortement augmenter. La fracture numérique entre nos
zones frontalières sera réduite et les populations profiteront
d’un accès plus aisé au monde numérique…» a déclaré le
ministre Ibombo.

Le ministre Léon Juste Ibombo a pris son bâton de pèlerin
dans la dynamique insufflée par le Chef de I’Etat congolais, de vendre I’image du projet CAB. C’est ainsi qu’il a pu décrocher auprès de la Banque Africaine de Développement, le
financement pour la deuxième phase du projet CAB.

Au moment ou tout se met en oeuvre pour I’exploitation
et la commercialisation de cette interconnexion Congo-Gabon en fibre optique, Léon Juste Ibombo, par le biais de
son organe technique CAB-Congo, s’emploie a utiliser le
financement qu’il a obtenu de la BAD, dans le cadre de la
2è phase, afin d’interconnecter le Congo au Cameroun
et à la RCA. Ainsi, s’enclenche le processus de démarrage
de la 2ème phase du projet CAB. Pour ce faire, le ministre
Léon Juste Ibombo remercie le bailleur: «Je remercie, très
vivement, la Banque Africaine de Développement qui nous

accompagne financièrement dans ce projet dorsale à fibre
optique d’Afrique centrale CAB- composante Congo. » Le
secret pour le succès d’une telle entreprise repose dans
la capacité dont dispose Léon Juste lbombo d’user de la
politique de l’action et du travail bien fait.

En somme, le ministère des Postes, des Télécommunications
et de l’Économie Numérique, met tout en oeuvre pour que le
Congo ne rate pas cette Révolution numérique.
QUID DE LÉON JUSTE IBOMBO

Le ministre Léon Juste lbombo est politologue de formation de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et
Politiques de Paris. Sa formation lui a donné une ouverture
d’esprit l’ayant permise d’effectuer un parcours professionnel
remarquable dès 1997, en France. De retour au pays, il a mis ce talent au service de la République, précisément à
la Commission Nationale de lutte Contre la Corruption, la
Concussion et la Fraude (Cabinet du Président de la République du Congo).
Léon Juste Ibombo est membre du Parti Congolais du Travail il est, aussi, président du Cercle de réflexion «Cercle
Espérants », promoteur du concept « LE SASSOUISME qui
fait de lui un grand débatteur des questions politiques et
des idéaux du Président Sassou-NGuesso. Aguerri en politique, il est co-fondateur du Mouvement National pour
la Nouvelle République (M2NR),- crée en 2015, une plateforme associative qui a milite activement a l’avènement de
la Nouvelle République au Congo, a travers le Référendum
constitutionnel du 25 octobre 2015.