Accueil / Actualité / Le Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique Léon Juste IBOMBO a lancé la plateforme de sensibilisation sur la sécurité numérique

Le Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique Léon Juste IBOMBO a lancé la plateforme de sensibilisation sur la sécurité numérique

Le ministre congolais des postes, des télécommunications et de l’économie numérique a procédé le 13 février 2018, à Brazzaville au lancement d’une plateforme de sensibilisation et de lutte contre la cybercriminalité.

Réalisé par le Centre d’informatique et de recherche de l’armée et de la sécurité (Ciras) en collaboration avec le ministère des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, cete plateforme, un site internet a pour missions de promouvoir la culture de la cybersécurité et de vulgariser les bonnes pratiques de sécurité du numérique au Congo.

www.pssn.cg, c’est bien le portail dédié à la sensibilisation, au conseil et à l’information des internautes sur les particularités du monde virtuel. Via des articles didactiques, le site se donne les moyens d’informer, former, éduquer et sensibiliser à la sécurité du numérique. « Nous devons garantir la sécurité et la liberté de nos concitoyens », a déclaré le ministre en charge de l’économie numérique Léon Juste IBOMBO, avant d’ajouter « Si l’explosion des échanges sur les réseaux sociaux sont vulnérables, et sont désormais incontournables, ils sont aussi source de vulnérabilité ».

Aussi cette plateforme assure-t-elle la veille technologique sur la sécurité des systèmes d’information, tout en permettant une vue exhaustive des incidents informatiques. En fournissant une documentation sur les bonnes pratiques, le portail publie en temps réel des alertes sur les risques potentiels.

A travers la présentation faite par Jean Marius Ibara Kiebe Kanimboet, l’assistance à cette cérémonie a pu distinguer que le site présente plusieurs onglets et met un accent particulier sur l’éducation, à l’instar des aspects techniques propres aux professionnels.

Par ailleurs, les avantages de ce site internet ont été présentés au public. L’on a compris que si la page d’accueil est étoffée d’articles, bulletins et guides sur les réflexions afin de mieux cerner internet, d’autres onglets alertent sur les dangers, comme les pratiques de téléchargement « aveugle » des fichiers et autres pièces jointes sans contrôle. Par le biais d’un bulletin d’information, le site offre des solutions pour lutter contre des « cybercrimes ». Le portail va plus loin, en proposant aux internautes les astuces pour démasquer les faux comptes Facebook, par exemple, et lever le voile sur les modes opératoires des pirates tout en préconisant des mesures préventives.

Ce portail est synergie avec le programme de sensibilisation de la population à l’utilisation efficace et responsable du numérique. Et le ministre Léon Juste IBOMBO a trouvé les mots pour mettre en relief la notion de responsabilité : « La sécurité étant l’affaire de tous, il nous faut chacun selon son champ de compétences, s’impliquer pour lutter contre toute forme de cybercriminalité. »

L’espace de présentation et de lancement de la plateforme de sensibilisation à la cybercriminalité a été mis à profit par le ministre congolais des postes, des télécommunications et de l’économie numérique pour souligner la nécessité d’arrimer ce qui a été présenté à un arsenal juridique capable d’assurer la sécurité des uns et des autres. Léon Juste IBOMBO s’est fait le devoir d’énumérer plusieurs avant-projets de loi portant sur la protection des données à caractère personnel, les transactions électroniques, les droits d’auteur et droits voisins ainsi que ceux sur la cybersécurité et la cybercriminalité.

En attendant ces lois et la mise en place d’institutions nouvelles pour la gestion de l’économie numérique, Léon Juste Ibombo a appelé à une mobilisation autour d’une utilisation citoyenne et responsable de l’internet et des réseaux sociaux : « Nous souhaitons que cette action de sensibilisation soit relayée chaque fois que possible, par le secteur associatif et privé, pour une utilisation citoyenne des réseaux sociaux et, je sais pouvoir compter sur l’engagement de tous », a dit le ministre.

A l’évidence, l’instrument mis en place s’avère indispensable en tant qu’il permettra la protection des données numériques des utilisateurs de l’internet.
Brazzaville, le 13 Février 2018.
En voici le site: www.pssn.cg