Accueil / Actualité / Télécommunications au Congo-UNICEF : Intensification de la collaboration au respect des droits de l’enfant

Télécommunications au Congo-UNICEF : Intensification de la collaboration au respect des droits de l’enfant

Micaela MARQUES DE SOUSA, nouvelle Représentante de l’UNICEF au Congo, au terme d’une audience, ce jeudi 21 septembre 2017, avec le ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, Léon Juste IBOMBO, de la disponibilité de son institution d’accompagner le Congo, dans la concrétisation des projets destinés à promouvoir les droits des enfants.

S’appuyant les missions de l’institution onusienne dont il assurera dorénavant la charge en République du Congo, Micaela Marques De SOUSA, inscrit son action dans la continuité des projets en œuvre au ministère des postes, des télécommunications et de l’économie numérique. « Tous les enfants ont des droits. » pouvait-elle confier à la presse, avant d’ajouter que « les droits des enfants doivent être observés. » Et au niveau de ce ministère la protection de l’enfant est inscrite en termes de priorité.

Des questions sur lesquelles le Congo est « le champion » ou le modèle, par rapport à la protection des enfants en ligne. A dit la Représentante de l’UNICEF au Congo. Ce projet consiste à protéger les enfants en ligne par rapports à certaines images de nature à détourner leur attention ou leur éducation. Des défis à relever pour que les enfants soient protégés. Et le ministre Léon Juste Ibombo a rassuré son hôte de sa responsabilité à s’assurer de la protection de l’enfant en ligne. « Il ne faut pas violer l’innocence de nos enfants au Congo » A renchéri Madame la Représentante de l’UNICEF au Congo.

Un autre sujet sur lequel a porté l’échange entre les deux interlocuteurs est celui lié à la santé de l’enfant. Sur ce point les avancées de la coopération entre le ministère et l’UNICEF sont considérables. Aussi Micaela Marques De SOUSA n’a-t-elle pas manqué d’évoquer à la presse les alertes vaccines, qui sont des SMS gratuits informant sur les compagnes de vaccinations. Si vacciner les enfants est une priorité, pouvait déclarer Micaela Marques De SOUSA, avant de se réjouir de l’engagement, du ministre IBOMBO sur la question : « Le ministre a signé le mémorandum pour s’assurer que l’UNICEF dispose de ce service SMS gratuit. » Cette collaboration a eu le mérite de faire que plus de 10 milles enfants soient enregistrés grâce aux alertes des vaccines et puissent bénéficier des vaccins.

Par ailleurs l’éducation, ne pouvait échapper à leurs discussions. Puisque « les enfants ont droit à l’éducation ». Et « ce ministère à travers l’innovation et les télécommunications a aussi un rôle à jouer pour protéger et s’assurer que les enfants ont droit à une bonne éducation. » A déclaré la Représentante de l’UNICEF.

Profitant de cette visite, la Représentante de l’UNICEF a souhaité l’amplification de la collaboration entre ce ministère, son institution, les parents et les enfants. Elle s’est dit honorer d’avoir échangé avec le ministre en charge de la question.

Au demeurant, elle a réaffirmé la volonté et l’engagement de cette structure des Nations Unies à faire de ce ministère son grand partenaire.

Brazzaville le 21/09/2017