Accueil / Actualité / Assainissement : Le ministère des postes, des télécommunications et de l’économie numérique mobilisé pour une ville propre

Assainissement : Le ministère des postes, des télécommunications et de l’économie numérique mobilisé pour une ville propre

L’opération « Ville, ville et habitation » lancée par le vice premier ministre, Firmin Ayessa, ce samedi 3 novembre 2018, à Brazzaville, les agents du ministère des postes, des télécommunications et de l’économie numérique et des administrations sous tutelle ont pris le relai en rendant salubre leurs lieux de travail et les alentours.

Agissant en lieu et place du ministre Léon Juste Ibombo, en mission, son directeur du cabinet, Franck Siolo, a pris la mesure de la circulaire n°0012/PM-CAB du 06 Octobre 2018, du 1er Ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba, qui invite les cadres et agents des ministères, des administrations publiques et privées, ainsi que tous les citoyens vivant au Congo, à rendre salubre l’environnement de travail, les habitations et les environs.

Ceci dans le but de travailler dans un environnement propre et dans le respect des règles hygiéniques. C’est pourquoi, dès 7 heures du matin, chaque agent, sous la supervision du directeur du cabinet du ministre Léon Juste Ibombo, a fait preuve de civisme et de citoyenneté, en remplissant, ce qu’à son yeux apparait comme un devoir avec la patrie. Puisque si chacun peut rendre salubre son environnement immédiat, la ville, le village ou l’habitation serait propre.

L’opération lancée ce samedi est salutaire pour l’assainissement de l’environnement du Congo. Pour faire le suivi de son exécution, le directeur du cabinet du ministre Léon Juste Ibombo, après le cabinet, a effectué des descentes dans les administrations sous tutelle. Une manière pour lui de s’assurer de la mobilisation du personnel. De la direction générale des postes et télécommunications à l’administration générale de Congo Télécom, en passant par la Société des postes et de l’épargne du Congo, Franck Siolo a pu constater l’engagement avec lequel chacun s’affairait à la tâche.

Interrogé par presse, le directeur du cabinet du ministre Ibombo a dit ne faire que ce qu’est du devoir « appliquer les orientations du 1er ministre contenues dans la circulaire qui institue cette journée de salubrité publique pour le premier samedi de chaque mois. »

« Nous sommes en pleine exécution de la circulation du 1er ministre », pouvait-il affirmer. Tout ceci dans l’objectif de nous approprier ce qu’est primordial à la santé publique.

Aussi n’a-t-il pas manqué de tout mettre en œuvre pour que l’initiative prise par le 1er ministre se pérennise pour le bonheur de tout le Congo.